Undescribed image
Undescribed image

Les caractéristiques socio-économiques du DHI Escaut

Le district hydrographique international de l'Escaut est l'un des plus densément peuplé et les plus industrialisés d'Europe. Il présente une activité économique intense. On constate néanmoins une certaine hétérogénéité dans les niveaux de prospérité des différentes régions du DHI Escaut.

Population

La population totale du DHI Escaut s’élève à 12,8 millions d’habitants. Compte tenu d’une superficie de 36.416 km², cela nous donne une densité de population moyenne de 352 habitants/km², soit trois fois plus élevée que la moyenne de la densité de population européenne  (120 habitants/km²). Cette densité peut être due au taux d’urbanisation élevé caractérisant le district hydrographique de l’Escaut.

Les villes principales du DHI Escaut sont : l’agglomération de Lille (1.091.000 d’hab.), la Région de Bruxelles-Capitale (959.318 hab.), Anvers (445.000 hab), Gand (225.000 hab.), Amiens (136.224 hab.) et Bruges (115.000 hab.). Ces 6 villes représentent 23% des habitants du DHI Escaut. Les données de l’an 2000 (ou de 2002 pour la Région Flamande) révèlent que les eaux usées de 53% de la population sont raccordées à et traitées dans une station d’épuration (STEP).

Agriculture

La surface agricole du DHI Escaut couvre 22.077 km², soit une occupation de 61% de la superficie totale du district. Le district comporte 69.336 exploitations agricoles d’une superficie moyenne de 32 ha, soit environ 2 exploitations agricoles par km². Les principales activités agricoles du district sont  les cultures et l’élevage. Dans le nord du district, l’élevage constitue l’activité agricole principale, alors que le sud du district s’est plutôt spécialisé dans les cultures.

Industrie

Outre par son taux d’urbanisation élevé, le DHI Escaut est également caractérisé par un taux d’industrialisation élevé, avec un certain nombre de centres industriels importants. Les secteurs industriels les plus représentés sont l’agro-alimentaire et la métallurgie, chacun occupant un tiers de l’ensemble des entreprises. La chimie et le textile sont également deux secteurs importants.

Environ la moitié des établissements industriels recensés dans le district de l’Escaut se concentrent dans les sous-bassins de la Lys, de la Senne et du Cours Inférieur de l’Escaut.

La pêche et le tourisme

La pêche fluviale dans le DHI Escaut n’a plus qu’un intérêt très réduit. Elle est essentiellement récréative. L’aquaculture est n’est significative que dans les parties néerlandaise et française du district hydrographique. La partie néerlandaise compte 6000 ha de parcs à moules et la partie française abrite également des moulières. On y élève également des loups de mer et des brèmes de mer. Pour les installations de pisciculture en eau douce, c’est l’élevage de truites qui prédomine.

En France, la pêche en mer s’organise surtout à partir des différents ports (flotte côtière) et principalement depuis le port de Boulogne-sur-Mer (flotte artisanale et pêche en haute mer).

Le littoral du DHI Escaut est très apprécié des touristes. La longueur de ce littoral, depuis Ault (France) jusqu’à l’embouchure de l’Escaut à la hauteur de Breskens, est d’environ  340 km. C’est surtout la partie flamande du littoral qui a subi d’importantes modifications pour le tourisme balnéaire et ses constructions. La France et les Pays-Bas ont su mieux préserver le caractère naturel du littoral.

Au nord de l’estuaire de l’Escaut, en territoire néerlandais,  se situe un ensemble de presqu’îles, qui représente également un pôle d’attraction  touristique important pour le district hydrographique.

Transport

Le DHI Escaut est caractérisé par un réseau dense de voies de communication (voies ferrées, navigables et autoroutes) assurant un ample accès au DHI. Ce réseau de voies de circulation est l’un des plus denses de l’Europe.

Un grand nombre de ports importants se situent dans le DHI, faisant tous partie  du range Hambourg-Le Havre. Il suffit de mentionner les ports d’Anvers, Gand, Zeebrugge et Ostende en Région Flamande, le port autonome de Bruxelles en RBC, les ports de Dunkerque, Calais, Boulogne-sur-Mer et Lille en France, et ceux de Flessingue et Terneuzen (composant le Port of Zeeland) aux Pays-Bas.

Parmi ces ports, Anvers est sans aucun doute le principal: il est le deuxième port plus important d’ Europe et fait partie des plus grands complexes portuaires mondiaux. Plus de 130 millions de tonnes de marchandises y sont embarquées chaque année. Il est réputé pour le traitement de marchandises ,diverses dont une bonne partie est conteneurisée. On y embarque également des quantités importantes de produits chimiques. Après Houston (US), la zone portuaire d’Anvers est ainsi le deuxième complexe pétrochimique plus important du monde. Ses excellentes connections avec l’arrière-pays renforcent encore plus sa position géographique  favorable vis-à-vis des grands centres européens de production et de consommation.

Les principaux aéroports passagers du DHI Escaut sont ceux de Zaventem (près de Bruxelles), Anvers et Ostende en Région Flamande et ceux de Lille et du Touquet en France.